Les 5 actions prioritaires en France en faveur de la mobilité électrique selon AVERE

Article Transition énergétique

À l'aube des élections présidentielles, les enjeux économiques et écologiques, notamment en faveur de la mobilité électrique, sont au cœur des débats. L'Association Nationale de promotion du véhicule électrique, plus communément appelé AVERE, a dressé la liste de 22 actions concrètes pour aborder le virage écologique du véhicule électrique.

Regroupées en 5 grandes propositions, ces actions visent donc à renforcer la mobilité électrique en France.

Découvrons en détail les 5 axes proposés par l'association.

 

1/ La mobilité électrique accessible à tous les Français

Le premier point à un objectif très clair : éviter la fracture sociale liée aux transports en étendant l’accès à la mobilité électrique à tous les Français. Cela passe par la réduction des coûts en rapport avec l'électrique.

Ce peut donc être :

  • à l’achat 
  • comparé avec le marché des véhicules d’occasion thermiques

Les 5 premières actions présentées dans la note de position de l'AVERE sont réunies dans la proposition suivante : « Assurer l’accès à la mobilité électrique pour tous en gommant les surcoûts à l’achat des véhicules neufs et d’occasion et en régulant le marché des véhicules thermiques d’occasion ».

Si l'ensemble de la filière automobile consent à ne pas augmenter ses profits, les prix des véhicules électriques pourraient baisser drastiquement d'ici 2027. Et ce, grâce à l'augmentation de la production qui impliquerait donc une baisse des prix sur les batteries par exemple. En attendant, le maintien des aides de l'État est indispensable''.

L'AVERE souligne la difficulté des entreprises à devoir faire face au renouvellement de leur parc automobile en parallèle de la crise économique.

Maitrisez votre budget

Découvrez notre offre de Location Longue Durée pour votre future voiture électrique

2/ Un accès à la recharge publique pour tous

La deuxième proposition de l'AVERE est la suivante : « Assurer l’accès à la recharge publique pour tous tant en quantité qu’en qualité et prix, et aider à l’accès à la recharge privée en facilitant les démarches et réduisant les coûts induits ».

Dynamiser l'accès à la recharge électrique est un objectif important pour le développement de l'industrie électromobile. Pour ce faire, plusieurs leviers sont à améliorer comme par exemple le renforcement du crédit d’impôt pour les contribuables.

À savoir : la France offre un crédit d'impôt de 300€ pour l’acquisition et la pose d’un système de recharge, contre 1 500 et 900 € respectivement en Belgique et Allemagne.

Installez une borne de recharge à votre domicile

  • Une recharge jusqu'à 3x plus rapide
  • Une recharge sécurisée
  • Des aides de l'état

3/ Informer les particuliers et former les professionnels sur l'importance de la mobilité électrique

L'information des usagers et la formation des acteurs liés à la mobilité électrique sont plus que nécessaires. La troisième proposition de l'association AVERE est liée à cela. Celle-ci est intitulée : « Promouvoir les actions de formation et de reconversion des acteurs et d’information du grand public pour éviter la fracture sociale ».

Pour réussir ce pari, l'association envisage de réaliser des campagnes de sensibilisation et de mobilisation en faveur de ces nouvelles solutions de mobilité. Elle réclame également des changements importants au niveau de la formation initiale théorique des auto-écoles.

Rechargez votre voiture avec une électricité verte

Vous contribuez à la transition énergétique et à la production d’une énergie respectueuse de la planète.

4/ Électrifier le fret routier et la logistique urbaine

L'avant-dernière proposition vise à « aider à accélérer l’électrification du transport routier et de la logistique urbaine ».

En effet, le transport routier par exemple est très peu développé en électrique alors que celui-ci représente 90 % du transport de marchandises. Dans sa note de position, l'AVERE explique qu'il est question d'inclure des systèmes de régénération électrique en roulant, que ce soit par caténaires ou induction.

Concernant la logistique urbaine, la France, comparée aux autres pays de l'Union Européenne, compte le plus grand nombre de véhicules utilitaires légers (VUL). Accélérer la transition vers une mobilité plus verte est donc un enjeu central de lutte contre la pollution de l’air.

5/ Développer l'écosystème français

La dernière proposition a pour projet de « faire de la France la championne de l’Europe en matière de décarbonation des transports en s’appuyant sur le développement de compétences, de production et de réalisations ».

Ce projet doit donc mobiliser tous les acteurs du monde électrique, que ce soit les constructeurs, les fabricants de bornes de recharge ou même les politiciens.

Vous avez des questions ?

Les principaux enjeux de la mobilité électrique sont les suivants :

  • réduire les émissions de gaz à effet de serre 
  • améliorer la qualité de l'air 
  • réduire les nuisances sonores 
  • permettre le développement de nouveaux modes de transport autonomes

La voiture électrique a des avantages que les voitures à moteur thermique ne connaissent pas. En effet, celles-ci ne rejettent ni particules de CO2, ni hydrocarbures, ni fumée, ni odeur.

  •  Les centres commerciaux 
  • Sur de nombreux parkings gratuits 
  • Sur le parking de certains cinémas

Partager cet article